Séminaire « ZONES » proposé par le collectif ZoneZadir

Le terme zone, actuellement sollicité dans de multiples contextes, est au carrefour de nombreuses préoccupations de notre époque sur les interactions entre l’institution et les expérimentations informelles de l’espace et des territoires. Des ZAC (Zones à Construire) aux ZAD (Zones à Aménagement Différé revisitées en Zones à Défendre) on pourrait décliner une multiplicité de sigles renvoyant à des espaces où s’entrecroisent des expériences hétérogènes qui engagent l’avenir. Entre le territoire bien quadrillé et le désert ouvert à toutes les aventures, la zone apparaît comme un espace incertain, en attente de décisions, propice aux habitats précaires, aux rencontres improbables et aux germinations de résistances. C’est ce potentiel projectif de la zone, cette façon de nouer à une portion d’espace une délibération sur l’avenir, que nous voudrions explorer dans ce séminaire.

Séances confirmées:

– Jeanne Etelain : Qu’est-ce qu’une « zone »? (rép. X. Garnier) [vendredi 17 janvier 2019, 16h-18h]

Hélène Merlin-Kajman : la littérature comme zone à défendre ? (rép. Xavier Garnier) [Jeudi 21 février, 18h-20h]

François Paré : Zones grises: cartographies de l’indécidable (rép. Alice Lefilleul) [11 avril 2019]

visionnage et discussion autour du film Stalker de Tarkovski (rép. Enno Devillers-Peña et Bertrand Guest ) [Samedi 13 avril, 13h-18h]

– Catherine Lesaffre et Virginie Gautier : écrire depuis les ZAD (rép. Rémi Astruc) [ 21 juin, 16h-18h]

Alexandra Arenes : Usages artistiques de la « zone critique » (rép. Myriam Suchet) [confirmé]

Hélène Gaudy : Zones blanches autour du Spitzberg (rép. Lucie Taïeb)