Pour une écopoétique transculturelle

Les grandes crises environnementales du monde contemporain s’éprouvent dans des lieux précis. Les dégradations de l’eau, de l’air ou de la terre, parfois observables sur les photos satellites, se révèlent par leur impact en des zones sensibles à la surface du globe. En ces lieux vivent et agissent des habitants qui en font une expérience particulière. La littérature est un moyen privilégié pour faire entrer en résonance ces lieux et ces expériences à travers les différentes frontières naturelles, politiques ou culturelles. Une approche écopoétique de la littérature intégrera la dimension symbolique, affective et esthétique du rapport aux lieux, qui prend certes des formes variées selon les cultures, mais qui permet le dialogue de par sa portée anthropologique. La littérature et notamment la poésie sont des moyens d’expression privilégiés de ce dialogue, et apportent d’autres armes en faveur de la défense des lieux et de l’environnement. Nous croyons au rôle décisif de la littérature pour la mise en oeuvre d’une cosmopolitique des lieux encore à venir.

Liens utiles :

Terrestres. Revue des livres, des idées et des écologies

Portail des Humanités environnementales

Ecolitt. Le projet de recherche sur l’écologie en littérature

Ecopoetics Perpignan

Vers une géographie littéraire

Reporterre

Ecocriticism and Environmental Humanities

Séminaire Vers une géographie littéraire 2018 : Littérature, arts et nature

Projet EcoSen : Ecopoétique des littératures du fleuve Sénégal

Enregistrer